• Léo

Andong et Hahoe en famille – Corée du Sud (29-30 avril)

Mis à jour : 22 mai 2019


Nous quittons Séoul pour découvrir le petit village sud-coréen d’Hahoe. Etant donné qu’il est difficile d’y trouver un logement bon marché, nous avons élu domicile à Andong, située à une cinquantaine de minutes d’Hahoe.


Si Andong n’a rien de séduisant, Hahoe est une étape véritablement dépaysante.


Une Corée du Sud, entre charme et fadeur...


Le village d'Hahoe

1) Comment se rendre à Andong ?


Lundi 29 avril – Auden nous tire à nouveau du lit aux aurores. Toutefois, il y a du progrès. Il n’est pas 4 h 50 ou 5 h 30, mais 6 h ! Nous ne sommes pas pressés. La Corée du Sud est un petit pays et il est assez rapide de se déplacer d’une ville à l’autre, d’autant plus que nous avons prévu de prendre le train.


En Corée du Sud, le pendant de notre TGV est le train KTX. Il existe un pass, le Korail Pass, qui permet de circuler à des tarifs plus avantageux sur les lignes KTX et les lignes locales. Nous avons hésité à le prendre. Cependant, après étude, ce n’était pas rentable. Aujourd’hui, nous découvrons le TGV coréen, mais ce sera l’unique fois.


La gare de Séoul ressemble à s’y méprendre à la gare de Lyon. Les trains KTX sont des copies conformes de nos TGV. Normal, la ligne et les machines ont été construites par le groupe français Alstom, ou avec son aide.



C’est assez étrange. J’ai l’impression d’être rentrée en France, avant l’heure. Nous achetons nos premiers plats préparés. Pour les enfants et moi, ce sera des makis coréens. Eylia adore ! Auden, un peu moins. On s’en sort pour 8 000 wons le plateau, c’est-à-dire 6 euros. C’est tout à fait correct.


Le trajet Séoul-Andong est très court, mais permet de terminer la séance d’école commencée à Séoul. Moins d’une heure après notre départ, nous descendons du train pour effectuer un changement. Dans la précipitation, j’oublie le sac à provisions et manque de me faire enfermer dans le wagon en retournant le chercher. Les enfants sont en pleurs ! Pauvres choux !


La vue depuis la fenêtre de mon TER n’a rien de particulièrement séduisant. Les paysages se ressemblent : collines ternes, grisaille, villages sans poésie, travaux, etc. Certes, il est agréable de se mettre au vert, mais j’aurais imaginé une campagne plus jolie.


2) Où dormir à Andong?


Nous découvrons Andong sous la pluie. Cela ne contribue pas à rendre la ville accueillante, mais nous apprécions le calme des petites rues qui nous conduisent à notre hôtel. L’anglais a disparu des affiches et menus de restaurant. Nous entrons dans le vif du sujet !


Nous découvrons notre nid avec amusement. C'est une chambre de style coréen. Cela signifie que nous devons, tout d’abord, nous déchausser dans une petite entrée réservée à cet effet. Au fond de notre chambre, nous apercevons un tas de matelas (des yo) et de couettes entassés. Au vu de l’épaisseur de notre couche, je pense que les nuits seront rudes ! Vous voyez les petits matelas en mousse qui servent à faire des étirements ou des abdominaux ? Et bien, c’est pareil!


Le chauffage au sol (ondol) est supposé nous éviter d’attraper une angine en plus de notre lumbago. Judicieuse idée, si ce n’est qu’il ne faut pas avoir une circulation sanguine trop paresseuse, sinon on finit son séjour avec des gambettes comme des poteaux !

Si l’on fait abstraction du confort spartiate de notre chambre, qui fait partie du folklore, notre logement est tout à fait correct. Lorsque l’on part en Corée du Sud, inutile de surcharger sa trousse de toilette. La plupart des logements, et c’est le cas ici, fournissent, au minimum, le gel douche, le shampoing et le démêlant. Il n’est pas rare que l’on ait du dentifrice à disposition, et que l’on nous offre une mini-trousse composée d’une brosse à dents, d’un rasoir et d’un petit tube de dentifrice. Des serviettes sont prévues, ainsi qu’un sèche-cheveux.


La chambre est équipée d’un réfrigérateur, comme c’est souvent le cas. De l’eau est à disposition à l’accueil et des jus sont offerts à notre arrivée.


Les enfants sont surexcités à l'idée de dormir dans ces conditions ! Le soir venu, ils n'attendent qu'une seule chose : se coucher ! Nous plions leur matelas en deux, de façon à ce que le leur soit plus épais. Ce serait bien qu'au moins deux d'entre nous dorment bien...


Cette chambre d'Andong est également celle qui donne naissance à leur passion, que dis-je ?, leur obsession pour les Sylvanians. Nous prenons le temps de jeter un coup d’œil sur Amazon, et là, c'est la révélation ! Et c'est parti pour plusieurs semaines de plans sur la comète ! "En rentrant en France, moi je commande la maison", "Moi, ce sera le mini-van et le bateau de croisière", "Et moi, le salon, la cuisine et la salle de bain", "Et pour mes 5 ans, je veux le restaurant. Pour mes six ans, ce sera le cabinet de dentiste", "Et ben moi, pour mes 8 ans, ce sera l'école !", etc.


3) Où manger à Andong?


Nous avons trouvé notre perle ! Non, ce n’est pas un petit resto de derrière les fagots. Désolée… En bons routards en perpétuelle recherche de bonnes affaires, nous avons déniché un supermarché non loin de l’arrêt de bus pour Hahoe, qui vends ses produits à des tarifs imbattables. Il s’agit du Home Plus.


Mardi 30 avril - Pour notre premier déjeuner, juste avant de nous rendre à Hahoe, j’achète vingt-trois petits sushis pour 8 000 wons (6 euros) ! Nous les dégustons sur un banc, en attendant notre bus. Ne lisant pas le sud-coréen, j’ai choisi nos poissons sans savoir ce que je prenais. Je trouve l’un d’entre eux, le violet et blanc très esthétique, mais assez élastique sous la dent. Eylia s’apprête à manger le sien, mais retourne la tranche de poisson juste avant, par précaution. Je vois apparaître deux ventouses ! C’est du poulpe ! Beurk… Je comprends mieux pourquoi il avait cette texture !


4) Que faire à Andong ?


Mardi 30 avril – Sur le plan culturel, Andong est connue comme berceau de la pensée confucéenne en Corée du Sud. Si l’on est chanceux ou que l’on a calculé son coup, il peut être intéressant de s’y trouver durant la période du festival des masques, qui a lieu à la fin du moins de septembre. Ce n’est pas notre cas.


Nous nous baladons dans les rues du centre, passons devant la pagode de Shinsedong, qui est la construction en brique la plus haute et la plus ancienne de Corée du Sud, apprécions l’élégance de quelques hanoks et rebroussons chemin. Il est certain qu’à côté de Séoul, le tour est vite fait. Rien d’absolument époustouflant.



Il est également possible de visiter le temple Bongjeongsa et de déambuler dans les allées du marché d’Andong. Nous ne l’avons pas fait. Nous préférons éviter l’overdose et espacer les visites. Des temples et des marchés, il y en aura dans toutes les villes, et ce sera encore le cas au Japon. Point trop n’en faut !


Une visite de nuit à Andong peut avoir son charme. Cela permet de contempler le plus long pont de bois du pays, le pont Wollyeonggo, paré de ses plus beaux atours.


Le pont, de jour

Le pont, de nuit

J’imagine qu’en règle générale, les touristes qui se rendent à Andong ont pour objectif d’aller visiter le village d’Hahoe. Ce dernier est un adorable village traditionnel, situé à vingt-cinq kilomètres d’Andong. Il est connu pour ses masques, utilisés autrefois à l’occasion de danses folkloriques. Hahoe n’a subit que très peu, voire aucune, modifications depuis sa fondation en XIVe siècle. Il est agréable de déambuler dans les rues étroites de ce hameau et d’admirer les hanoks, ces maisons traditionnelles, toujours habitées.


Hanok, maison traditionnelle bourgeoise

Maisons traditionnelles plus modestes

Arbre à souhaits. Les enfants ont accroché leur morceau de papier sur lequel ils ont écrit leur voeu. Quel en est le contenu ? J'ai quelques idées... !


Pour se rendre à Hahoe, il faut prendre un bus dans le centre d’Andong. Auden et Eylia en profitent pour faire la sieste. Une fois devant le Visitor Centre, un shuttle nous conduit en quelques minutes à l’entrée du site. Les lieux sont touristiques, mais sans excès. Nous croisons quelques Français, souvent avec de jeunes enfants. J’imagine que les paysages doivent être superbes lorsque les rizières sont à maturité. Ce n’est pas notre cas. Par conséquent, les abords du village ressemblent davantage à une zone marécageuse. Forcément, c’est un peu moins renversant !


Prochaine étape : Daegu et le temple d'Haiensa, pour passer une journée chez les moines bouddhistes !


5) Trucs et astuces du voyageur à Andong et Hahoe


  • Eau du robinet : J’ignore si elle est potable, car une fontaine à eau se trouvait dans notre hôtel.

  • Transport pour Hahoe : L’arrêt de bus n° 46 se trouve dans le centre, à la gare routière entre la gare et le Home Plus. Le trajet dure une quarantaine de minutes et coûte 1300 wons. Le ticket peut être payé avec la T-Money.


6) Quel budget pour deux jours à Andong en famille ?


Taux de change : 1 euro = 1 293 wons.


  • Hébergement : Galleria Hotel, 82 euros pour deux nuits, chambre « style coréen », sanitaires privatifs, un réfrigérateur, fontaine à eau à l’accueil, wifi, proche de la gare.

  • Nourriture : 60 euros, soit moins de 30 euros par jour, en moyenne.

  • Transports : 36 euros : Trajet en train Séoul-Andong : 36 euros ; Trajet en bus Andong-Hahoe : payé avec notre T-Money. Je ne me souviens plus du prix du ticket, mais il est très faible.

Total : 178 euros


An-nyeong-hi ga-se-yo! :)


Si cet article vous a plu, likez, commentez, partagez ! Suivez-nous sur Instagram !


Nos vidéos

Notre itinéraire en cartes

Nos récits de voyage


Vous pouvez lire également :


Le bilan à J + 7

Comment gérer les coups de blues en voyage ?

Un tour du monde ne rime pas avec « vacances »

Comment ne pas prendre (trop) de poids durant un tour du monde en famille ?

Bilan de notre organisation après quatre mois de voyage en famille en Amérique du Sud

Finalement, voyager, ça sert à quoi ?

Notre tour du monde en famille en 10 listes !

Voyager en famille en Amérique latine en mode routard

Organiser un road-trip en famille dans le grand Ouest américain

Passer une semaine en famille aux Iles Cook

Organiser un road-trip en famille en Nouvelle-Zélande

Voyager sac au dos en famille en Corée du Sud

Le carnet de voyage d’Eylia

© 2023 par SUR LA ROUTE. Créé avec Wix.com

  • Facebook Vintage Stamp
  • Twitter Vintage Stamp
  • Instagram Vintage Stamp
Nous trouver
Nous suivre