• Léo

Baños - Equateur (21-24 novembre)

Mis à jour : 3 déc. 2018


En quittant Cuenca, notre objectif est de nous approcher progressivement de l'Amazonie. L'étape suivante sera donc Baños, point de départ de tours organisés et, à côté de cela, ville agréable pour y séjourner quelques jours.


Au programme : randonnée, thermes et balançoire au-dessus du vide ! Et pour un budget tout à fait raisonnable.




Récit de notre séjour à Baños


1) Le trajet San Pedro de Alausi-Baños


Mercredi 21 novembre – Après notre petite balade matinale, sous le soleil de San Pedro de Alausi, nous achetons quelques provisions et montons dans le car pour Riobamba. Il était prévu que nous fassions une pause dans cette ville. Nous réalisons que nous ne sommes plus très loin de Baños. Autant poursuivre la route et changer de car à Riobamba. Un petit hamburger local et c’est parti pour la suite du chemin.


C’est agréable de ne passer que deux fois deux heures, à peine, dans le car. Nous avons le sentiment d’aller au coin de la rue, rien de plus ! Nous sommes les seuls touristes à bord. Assis sur nos sièges, nous voyons dépasser les chapeaux traditionnels, ornés de plumes de paon, de chacun des passagers du bus.


2) Baños


Baños est une ville de 20 000 habitants, située à 1 840 m d’altitude, au pied du volcan Tungurahua, toujours en activité.


La ville est devenue très touristique, aux dires de Momo, qui y avait séjourné il y a douze ans de cela. Toutefois, je n’ai pas trouvé cela pesant. Touristes et locaux se fondent dans le décor coloré de la ville.




C’est désormais devenue le repaire de nombreux retraités américains venus chercher à Baños la tranquillité, un climat clément et de beaux paysages.


Baños est à taille humaine. Il est plaisant de s’y promener et d’apprécier la vue sur les montagnes environnantes.



J’ai enfin pu y honorer l’engagement qui était le mien de goûter au « cuy », plat typique péruvien à côté duquel j’étais passée. Le cochon d'Inde est également un met prisé des Équatoriens. Cela n’a rien d’exceptionnel. Le nôtre était fumé. Le goût se trouvait à mi-chemin entre du poulet et des anchois !


Là, nous n'avons pris qu'une moitié, mais déjà on voit bien les petites griffes au bout des pattes. Si vous prenez un entier, on vous apporte réellement le cochon d'Inde entier !

3) Les activités à Baños et aux alentours


Baños est connue pour les sensations fortes. Avec les enfants, c’est plus difficile. Toutefois, notre passage dans cette ville nous laissera un très bon souvenir.


Randonnée pour le mirador Bella vista


Jeudi 22 novembre - Baños est une ville encaissée dans une vallée. Par conséquent, la moindre marche suppose de grimper dans les montagnes. Il existe plusieurs miradors, accessibles depuis la sortie de la commune. Nous avons opté pour une courte randonnée, permettant d’accéder au mirador qui offre une vue plongeante sur Baños.

Nous avons marché durant 1 h 30. Ce n’est pas bien long. Toutefois, il convient de préciser que cette durée cache presque une heure de montée très raide, et une trentaine de minutes de descente, très logiquement tout aussi abrupte. Malgré la difficulté, les enfants ont suivi.


Les thermes


Jeudi 22 novembre - Baños est également connue, comme son nom l'indique, pour ses eaux thermales. Il existe plusieurs thermes aux quatre coins de la ville. Nous avons choisi celui de la Vierge. Il est situé au pied de la cascade éponyme. Je ne savais pas vraiment quoi m’imaginer. Je n’ai pas été déçue !


Les thermas de la Virgen ferment entre 16 h et 18 h. Nous nous sommes présentés à l’heure de la réouverture, à la nuit tombée. Les lieux abritent différents bassins, du plus glacé au plus chaud (plus de 40 °). L'eau est chauffée par le volcan Tungurahua. La logique est d’alterner entre bains chauds et bains froids, afin de stimuler la circulation sanguine.


Nous avons commencé par un bassin d’eau tiède, d’une température d’environ 35 °. Cette piscine est située au pied de la cascade. Nous sommes sortis à plusieurs reprises pour nous rafraîchir avec l’eau de celle-ci, avant de retourner nous plonger dans l’eau délicieusement à point ! Après cette baignade, nous nous sommes sentis tellement détendus, c'était parfait !



La casa del arbol


Vendredi 23 novembre - La « maison de l’arbre » est située à plus de 2 600 m. Elle servait à l’origine de poste de surveillance, afin de prévenir de l’éventuelle éruption du volcan Tungurahua, située juste en face.



Elle est désormais connue pour ses balançoires, accrochées aux branches de l’arbre dans lequel est construite la cabane. Ainsi est-ce sur une petite planche de bois que l’on se propulse au-dessus du vide ! Seules deux petites cordes nous retiennent sur le siège…


Les lieux sont tout aussi agréables pour la vue qu’ils offrent sur le volcan – caché sous les nuages lorsque nous y étions -, que pour le cadre fleuri avec goût. On y trouve également deux tyroliennes, deux autres balançoires moins impressionnantes et un petit snack.



Pour se rendre à la casa del arbol, il est possible de prendre une chiva qui part de Baños. Nous avons préféré être libres et passer par un taxi.


Pour le retour, nous avons préféré revenir à pied. Si j’avais su, je ne l’aurais peut-être pas fait ! Le chemin est ardu. Ce n’est que descente, voire désescalade. Le début et le troisième quart de la balade sont sympas. Les parties raides ne sont guère plaisantes, et encore moins pour de petites jambes.



Et les enfants ?


Notre séjour à Baños était idéal pour des enfants : baignade, balançoire, dégustation de cochon d’Inde, décorations de Noël dans les rues et chien-loup dans l’auberge.


Ce n’est pas cela qui évite les crises et les bouderies, mais déjà, cela offre une bonne base de départ !


Trucs et astuces du voyageur


  • Eau : serait potable, mais nous n’avons pas souhaité tenter !

  • Thermes : y aller plutôt le soir, après 18 h, aux thermes de la Virgen, c’est superbe ! Bonnet de bain obligatoire. Ils en louent, si besoin.

  • Randonnée pour le mirador Bellavista : assez à pic

  • Casa del Arbol : il est possible de s’y rendre en taxi ou en chiva (3 dollars par personne).

  • Randonnée pour revenir de la casa del arbol : difficile, 2 h 30 de descente souvent en désescalade.

Quel budget pour trois jours à Baños et quatre nuits ?


Taux de change : 1 euro = 1,14 dollars


Hébergement


Hostal Nomada Backpackers : 88 euros, 4 nuits, 1 lit superposé, 1 lit double, sanitaires privatifs, cuisine commune, en plein centre, calme.


Nourriture


Marché : 7,5 euros

Supermarché : 66 euros


Transports


Car San Pedro de Alausi-Riobamba : 8,25 euros. 2 h, 88 km. Compagnie Alausi. Correct, pas de toilettes.

Car Riobamba-Baños : 5,25 euros. 1 h 30, 54 km. Compagnie Riobamba. Correct, pas de toilettes.

Taxi pour la Casa del Arbol (uniquement l’aller) : 8,77 euros.


Activités


Casa del Arbol : 2,60 euros

Thermes : 7,90 euros



Ca y est, le moment tant attendu et redouté est arrivé : le tour en Amazonie. Alors, mygales ou pas mygales ? C'est ce que l'on va voir en se dirigeant vers Puyo, puis dans la Selva, comme ils disent ici. Vamos !


Hasta pronto !

Si cet article vous a plu, likez, commentez, partagez !


Suivez-nous sur Instagram !


Vous pouvez lire également :


Organiser un tour du monde en famille

Quel(s) moyen(s) de transport pour un voyage en famille autour du monde ?

Quel pays choisir pour faire un tour du monde avec ses enfants ?

Quels bagages pour un tour du monde en famille ? | Notre organisation

Quels vaccins pour un tour du monde en famille ? | Notre choix

Quel budget pour un tour du monde en famille ? | Notre budget prévisionnel

Comment "faire l'école" durant un tour du monde en famille | 5 options possibles

L'école durant notre tour du monde en mode routard | Mon plan de bataille !

Quels jeux emporter pour un tour du monde en mode routard avec ses enfants ? | Mes 5 choix

La trousse à pharmacie de notre tour du monde en famille

Le contenu des bagages de notre famille en voyage autour du monde | La liste définitive

Organiser un tour du monde en mode routard | Les étapes que nous avons suivies

Le bilan à J + 7


Réflexion autour du voyage


Faire un tour du monde en famille | La décision

Êtes-vous prêt pour faire un tour du monde en famille ? | Le questionnaire

Pourquoi voyager ? Et si le voyage pouvait donner un sens à la vie ?

Quel est le bilan carbone d'un tour du monde en famille ? | Notre calcul

Ma liste bleue | Les 11 choses qui me font rêver lorsque je pense à notre tour du monde

Ma liste noire | Les 11 choses que je redoute lorsque je pense à notre tour du monde

Ma liste rouge | Les 11 choses que j'essaierai de ne pas faire durant notre tour du monde

Le couple et soi durant un tour du monde | Mes appréhensions

Je suis une aventurière ! Mais qu’est-ce que l’aventure ?

Mon état d’esprit à J – 8

Le départ pour le tour du monde

Le bilan à J + 7

Comment gérer les coups de blues en voyage ?


Famille et voyage


Pourquoi voyager en famille autour du monde ? | Nos motivations

Quel est l'âge idéal des enfants pour faire un tour du monde en famille | Notre choix

Le couple et soi durant un tour du monde | Mes appréhensions


Récits de voyage


Le départ pour le tour du monde

Le bilan du Chili

Salta, Argentine

Nord-ouest argentin

Bilan de la Bolivie

Bilan de notre séjour au Pérou

Cuenca et San Pedro de Alausi - Equateur


Les p'tits routards


Le tour du monde de Léa et Zaja – Chapitre 1 (fiction écrite par Eylia)

Le tour du monde de Léa et Zaja – Chapitre 2

Le tour du monde de Léa et Zaja – Chapitre 3 (en Argentine)

Le tour du monde de Léa et Zaja – Chapitre 4 (en Bolivie)

Le tour du monde de Léa et Zaja – Chapitre 5 (au Pérou)

Le carnet de voyage d’Eylia

© 2023 par SUR LA ROUTE. Créé avec Wix.com

  • Facebook Vintage Stamp
  • Twitter Vintage Stamp
  • Instagram Vintage Stamp
Nous trouver
Nous suivre