• Léo

La trousse à pharmacie de notre tour du monde en famille

Mis à jour : 20 août 2018




Lorsque l’on voyage avec des enfants, la santé est une source d’inquiétudes pour les parents et l’entourage. Dans le cadre d’un tour du monde, la durée du périple et les distances parcourues exacerbent le sentiment d’anxiété, à tort ou à raison. La trousse à pharmacie n'est donc pas à négliger.


Comme à notre habitude, nous nous positionnons à mi-chemin entre le baroudeur de l’extrême et le voyageur ultra-précautionneux. D’un côté, il n’est pas question de mettre les enfants en danger ou, à tout le moins, dans des situations inconfortables, pourtant facilement évitables. D’un autre, étant limités en poids, nous n’allons pas nous surcharger inutilement en voyageant avec une valise de médocs et notre Vidal sous le bras.


Comment trouver « notre » juste-milieu ? Les critères : le volume, l’utilité et le niveau de risque. En résumé, pour trouver une place dans la trousse à pharmacie, l’élément doit être peu volumineux, et/ou très probablement utilisé durant le voyage (surtout avec des enfants), et/ou d’une importance capitale.


Ce que nous avons écarté


  • la solution de réhydratation : nos enfants, bien que jeunes, ne sont plus des nourrissons et le médecin nous a clairement fait comprendre que c’était inutile. Ils seront capables de se réhydrater seuls ;

  • la couverture de survie : normalement, nous ne devrions pas nous retrouver dans des situations nécessitant ce type de matériel. Si on commence par se dire « et si... et si... », on n’a pas fini... ;

  • l’aspi-venin : c’est très volumineux, et si cela s’utilise mal, notamment dans le cas de piqûre de serpent, on risque d’aggraver la situation ;

  • gants stériles : qui ne doivent plus trop l’être au bout de quelque temps... ;

  • tout ce qui n’a que très peu de chances d’être utilisé.


Médicaments et voyage : les règles de conduite


  • Avoir avec soi une ordonnance en langage DCI (dénomination commune internationale), c’est-à-dire qui mentionne la substance active et non le nom commercial du médicament français ;

  • Conserver les emballages d’origine ;

  • Si vous êtes en mode routard, penser à prendre des antibiotiques qui ne se conservent pas au frais. Prendre des gélules, mêmes pour les enfants, mais les administrer en ouvrant la gélule.


Le contenu de notre trousse à pharmacie


Les documents


  • un carnet de vaccination international chacun (avec une copie scannée) ;

  • pages « vaccination » scannées des carnets de santé de chacun d’entre nous ;

  • ordonnances en langage DCI pour une durée d’un an (avec une copie scannée) ;


Le petit matériel


  • Thermomètre ;

  • Pince à épiler ;

  • Petits ciseaux ;

  • Tire-tique ;

  • Épingles à nourrice.


Hygiène et antisepsie


  • Gel hydro-alcoolique ;

  • Quelques pipettes de sérum physiologique.


Soin des plaies


  • Quelques compresses stériles ;

  • Désinfectant ;

  • Sparadrap ;

  • Pansements ;

  • Pansements 2e peau ;

  • Sutures adhésives.


L’homéopathie


Nous la privilégierons avant de passer aux médicaments. Par ailleurs, les tubes ont l’avantage d’être peu encombrants.


  • Anti-diarrhéique : Paratyphoidinum B 9ch, Aloe composé, Podophyllinum 5 ch ;

  • Piqûres d’insectes : Apis mellifica 5 ch, ledum palustre 7 ch ;

  • Mal des montagnes : Coca 9ch ;

  • Mal de gorge : Mercurius Solubilis 9ch ;

  • Anti-émétique : Nux vomica 5 ch ;

  • Troubles ORL : Belladonna 9 ch, Allium cepa composé, Drosera composé, ipeca composé ;

  • Coups : Arnica 9ch.


Médecine naturelle


Là encore, nous la privilégierons avant de passer aux médicaments.


Huiles essentielles (s’utilisent en usage externe ou interne) : •

  • lavande vraie (sinusite, rhinite, bronchite, coups, bleus, entorses, foulures, poux, mal des transports, stress, insomnie, irritations, piqûres d’insectes). Peut être utilisée par les enfants de plus de 3 ans.

  • Menthe poivrée (migraines, nausées, mal des transports, moustiques, courbatures, entorses, foulures, coups, bleus). Attention !! Ne convient pas aux enfants de moins de 6 ans.

  • Ravintsara (antiviral, décongestionnant, anti-inflammatoire). Peut être utilisée par les enfants dès 6 mois.

Attention ! En règle générale, les huiles essentielles sont à utiliser en association avec une huile végétale (amande, avocat, jojoba, etc.), ou du miel ou une huile comestible, lorsqu’il s’agit de l’ingérer. Par ailleurs, les flacons ont l’avantage d’être peu encombrants.


Petit flacon d’huile végétale : à associer aux huiles essentielles ;


Baume du tigre (rouge : inflammations, douleurs musculaires. Blanc : troubles ORL, maux de tête, piqûres d’insectes). Attention !! Ne convient pas aux enfants de moins de 7 ans ;


Extrait de pépin de pamplemousse (antibiotique naturel) ;


Argile (verte ou blanche) : irritations, estomac, digestion, intoxication alimentaire. Elle s’utilise en usage externe ou interne. Quelques cuillerées dans une petite boîte en métal suffiront pour le voyage.


Médicaments de base (une boîte ou une plaquette de chaque, à renouveler si besoin)


  • Antalgique et antipyrétique : paracétamol et ibuprofène ;

  • Anti-diarrhéique : Tiorfan pour les enfants, Imodium pour les adultes ;

  • Antispasmodique : Spasfon ;

  • Antibiotique : Amoxicilline pour les otites, angines, etc. ; Monuril pour les infections urinaires ;

  • Anti-inflammatoire : Voltarène.


Divers


  • Protection solaire (indice 50) ;

  • Osmo-Soft (crème contre les brûlures) ;

  • Micropur Forte (pastilles pour désinfecter l’eau) ;

  • Lotion répulsive pour les moustiques ;

  • Apaisyl ;

  • Homéoplasmine ;

  • Boules Quiès ;

  • Spray nasal.


Les médicaments propres à nos enfants


  • Oflocet en cas d’écoulement au niveau des oreilles (Auden a des aérateurs transtympaniques) ;

  • bandeau pour protéger les oreilles en cas de baignade ;

  • Un stylo auto-injecteur Epipen pour les chocs anaphylactiques (Auden a une sensibilité aux antibiotiques, et donc un terrain allergique) ;

  • Antihistaminique : Aérius.


Le cas particulier du paludisme


Pour le paludisme, le médecin de centre du voyageur nous a expliqué qu’en Amérique du Sud, il n’était pas nécessaire de suivre de traitement préventif en zone impaludée. Il faut se protéger contre les moustiques, de toutes les façons possibles. Ce n’est qu’une fois les symptômes apparus (forte fièvre) qu’il est alors urgent d’aller consulter pour se faire traiter. En gros, comme les risques sont moins importants qu’en Afrique, rien ne sert de se bourrer de Malarone au cas où. En revanche, nous aurons avec nous une prescription médicale, afin de pouvoir entamer le traitement si besoin.


L’organisation des trousses à pharmacie


La liste est longue, pourtant l’ensemble ne prend pas tant de place que cela. J’ai fait le choix de scinder le contenu en deux :


  • une trousse avec l’essentiel, qui nous suit partout durant la journée : petit matériel, hygiène et antisepsie, soin des plaies, anti-émétique, Arnica, crème solaire, Doliprane, pastilles pour désinfecter l’eau, lotion anti-moustiques, Epipen.

  • une trousse de médicaments et éléments moins essentiels.


Les sacs zips m’ont été d’une aide précieuse pour organiser correctement les trousses, et surtout pour gagner de la place. J’ai déplié les boîtes de médicaments, n’ai parfois conservé qu’une plaquette du médicament, et ai inséré l’ensemble dans le petit sachet zip.


Je pense qu’avec cela, nous devrions être parés ! Je reste persuadée que nous n’utiliserons pas la moitié de tout cela... et ce serait bon signe ! Je préfère ne pas me retrouver dans des situations inconfortables, simplement pour avoir voulu économiser 100 g dans le poids total des bagages. Le contenu d’une trousse à pharmacie d’adulte aurait probablement été moins important. Cependant, avec des enfants en bas âge, on peut moins se permettre de jouer les aventuriers ! De mon point de vue ;)


Maintenant, place aux bagages !


Si l'article vous a plu, cliquez sur le coeur et partagez !


À lire également :



© 2023 par SUR LA ROUTE. Créé avec Wix.com

  • Facebook Vintage Stamp
  • Twitter Vintage Stamp
  • Instagram Vintage Stamp
Nous trouver
Nous suivre