• Léo

Le volcan Poas et ses environs - Costa Rica (18-20 janvier)

Mis à jour : 31 janv. 2019


Après le volcan Irazu et la côte pacifique, nous faisons un dernier petit tour à quelques kilomètres de notre camp de base d’Alajuela. Cette fois-ci, nous partons découvrir le volcan Poas et les montagnes environnantes.


Changement de décor, changement de température, mais toujours autant de beauté dans ces paysages costariciens.


Cratère du volcan Poas

Récit de nos deux jours dans les montagnes autour du volcan Poas


1) Le trajet Alajuela-San Juan


Vendredi 18 janvier – 19 h. Avant de prendre la route pour San Juan, nous dégustons une langouste au bord de la piscine. Il y a pire !


Une fois le repas terminé, nous chargeons les bagages et nous répartissons dans les deux voitures. Laura nous conduit, les enfants et moi, tandis que Sebas escorte ses enfants et Momo. Le chemin n’est pas facile à trouver, surtout en pleine nuit.


Je supporte difficilement le trajet. Les virages me pèsent et je ne me sens pas au mieux de ma forme. Avec ces boîtes automatiques, on a le sentiment d’être sans arrêt en roues libres, et les coups de frein sont très désagréables.


J’essaie de penser à autre chose et discute de tout et de rien avec Laura. Nous parlons avortement (interdit au Costa Rica), religion, traditions, etc.


Le logement de la tante de Laura, dans lequel nous allons séjourner, n’est situé qu’à une quarantaine de kilomètres d’Alajuela. Pourtant, à mesure que nous avançons, j’ai le sentiment de partir au bout du monde. Les routes deviennent de plus en plus étroites, de moins en moins goudronnées, et nous nous enfonçons dans la forêt. En pleine nuit, c’est assez flippant !


Les chemins montent à pic. Au détour d’un virage, nous passons sur une portion qui surplombe toute la vallée d’Alajuela. C’est superbe. Tout est illuminé.


Une barrière, quelques côtes et un portail plus loin, nous arrivons à la propriété.


2) Notre logement


Encore un petit coin de paradis ! Décidément, Laura nous gâte… La nuit nous empêche de voir le paysage. Toutefois, il semble évident qu’il vaut le détour. La maison a des airs de chalet. Pourtant, le climat n’a rien d’un climat montagnard. Les températures nocturnes ne descendent pas en dessous de 10°C ! Cependant, nous sommes bien en montagne.


Le chalet est très moderne, tout est nickel. Les pièces sont immenses et décorées avec goût. Une grande terrasse entoure la demeure. Le lendemain matin, nous découvrons le jardin, impeccablement entretenu, qui s’étend des hauteurs de la propriété jusqu’à plusieurs dizaines de mètres plus bas. Pente oblige, il est agencé en escaliers. De magnifiques arbres dominent l’ensemble. On se croirait dans la superbe maison du film Twilight, dans laquelle vit la famille d’Edward Cullen. Oui, ok, j’ai des références cinématographiques de merde...


Bref, c’est beau, quoi!



3) Le cratère du Poas


Samedi 19 janvier – Outre le fait d’apprécier la beauté de nouveaux paysages costariciens et de profiter d’une superbe maison entre amis, l’intérêt de venir à San Juan était d’être idéalement situés pour se rendre au volcan Poas.


Ce volcan, logé à plus de 2 700 m d’altitude, est très actif. Ainsi a-t-il été fermé pour seize mois en avril 2017, en raison de son intense activité.


C’est pourquoi tout est mis en place, durant la visite, pour parer à toute éventualité. Premièrement, il est préférable de réserver ses places sur le site du Sinac. On choisit son horaire, ce qui nous rattache à un groupe précis. Deuxièmement, une fois sur le site, une personne nous prend en charge et nous donne les consignes de sécurité à suivre en cas d’éruption. Il fournit ensuite à chaque membre du groupe un casque d’une couleur spécifique. Troisièmement, le groupe part à une heure précise. Les visiteurs marchent jusqu’au mirador, sans trop s’éloigner les uns des autres. Le trajet est très court. Enfin, une fois en haut, le groupe dispose de vingt minutes pour apprécier la vue. Un agent veille au grain et réprimande quiconque ose retirer son casque.


Le mirador donne une vue plongeante sur le cratère du volcan. Nul besoin d’en voir davantage. En effet, le Poas n’est pas de ces volcans à la forme conique parfaite. De loin, on le confondrait avec n’importe qu’elle autre colline.


Le cratère est d’une belle couleur ocre. Une épaisse fumée s’échappe des entrailles de la bête. C’est assez impressionnant.



4) La vie au chalet


Après notre visite du volcan, nous déjeunons sur la terrasse de la propriété. La vue est superbe. Nous dominons toute la vallée. Juste après le repas, nous partons faire de la luge d’été. Les enfants montent tous dans le coffre de la voiture de Laura, pour leur plus grand bonheur ! Le trajet est extrêmement court, mais monte à pic.


Au bout du chemin, on arrive au pied de mignonnes petites collines vert-pomme. Nous dégainons nos morceaux de carton et dévalons les pentes abruptes. Oui, bon, ok. Pas si abruptes que ça !



De retour au chalet, chacun vaque à ses occupations : footing, coloriage, lecture, écriture, jeux de cartes, etc.


Et les enfants ?


Les enfants se souviendront du cratère du Poas. C’est certain. Comment ne pas être impressionné par un volcan dont on perçoit l’activité, et qui peut sortir de ses gonds à tout moment ? On se sent minuscule. Eylia a saisi combien la nature avait le dessus.


Le week-end a été placé sous le signe du coloriage. Laura avait un super livre dont elle a distribué les feuillets aux bambins, environ toutes les cinq minutes. Cela a aussi été la source de belles disputes entre Eylia et Auden !


La luge a davantage soudé la fratrie. Ils se sont élancés, à tour de rôle, toujours plus vite, toujours plus fort, afin d’aller le plus loin possible, sans tomber dans le ruisseau !



Auden communique bien avec Mateo. Il nous demande fréquemment de lui traduire des mots en Espagnol, afin de discuter avec son copain. Eylia échange surtout avec Laura. Elle fait preuve de davantage de retenue que son frère, alors que son vocabulaire est bien plus riche. C’est tout Eylia ! Elle a un potentiel, dont elle n’a pas conscience. Il lui faut prendre confiance pour agir.




Après une seconde nuit au chalet, nous chargeons les sacs pour rentrer à Alajuela. Ça sent la fin. Laura reprend le travail le lendemain. Le week-end est terminé pour Sebas. De notre côté, nous reprenons la route pour le Nicaragua.


C’est la fin d’une aventure et le début d’une nouvelle. C’est désormais notre lot quotidien !


Trucs et astuces du voyageur


  • Eau : potable ;

  • Réservation Poas : Il est préférable de réserver ses places en avance sur le site du SINAC. Le premier créneau est à 7 h. Mieux vaut s’y rendre le plus tôt possible, car les nuages recouvrent très vite le cratère. Le tarif adulte étranger est de 10 dollars. 5 dollars pour les enfants. Gratuit pour les moins de deux ans. La visite est rapide. Entre le temps de préparation, le chemin, le mirador et le retour, il faut compter une heure.


Quel budget pour deux jours autour du volcan Poas?


Etant donné que nous avons été gentiment hébergés par Laura et Sebas, nous ne pouvons donner d’indication sur le budget logement, transports et nourriture. Je peux simplement préciser que le plein d’un 4x4 nous a coûté 30 euros.


En ce qui concerne les prix de la visite au Poas, l’entrée adulte étranger est à 10 dollars. L’entrée enfant, plus de deux ans, est à 5 dollars.


Hasta pronto !


Si cet article vous a plu, likez, commentez, partagez ! Suivez-nous sur Instagram !


Nos vidéos

Notre itinéraire en cartes


Vous pouvez lire également :


Organiser un tour du monde en famille


Quel(s) moyen(s) de transport pour un voyage en famille autour du monde ?

Quel pays choisir pour faire un tour du monde avec ses enfants ?

Quels bagages pour un tour du monde en famille ? | Notre organisation

Quels vaccins pour un tour du monde en famille ? | Notre choix

Quel budget pour un tour du monde en famille ? | Notre budget prévisionnel

Comment "faire l'école" durant un tour du monde en famille | 5 options possibles

L'école durant notre tour du monde en mode routard | Mon plan de bataille !

Quels jeux emporter pour un tour du monde en mode routard avec ses enfants ? | Mes 5 choix

La trousse à pharmacie de notre tour du monde en famille

Le contenu des bagages de notre famille en voyage autour du monde | La liste définitive

Organiser un tour du monde en mode routard | Les étapes que nous avons suivies

Le bilan à J + 7

Bilan de notre organisation après quatre mois de voyage en famille


Réflexion autour du voyage


Faire un tour du monde en famille | La décision

Êtes-vous prêt pour faire un tour du monde en famille ? | Le questionnaire

Pourquoi voyager ? Et si le voyage pouvait donner un sens à la vie ?

Quel est le bilan carbone d'un tour du monde en famille ? | Notre calcul

Ma liste bleue | Les 11 choses qui me font rêver lorsque je pense à notre tour du monde

Ma liste noire | Les 11 choses que je redoute lorsque je pense à notre tour du monde

Ma liste rouge | Les 11 choses que j'essaierai de ne pas faire durant notre tour du monde

Le couple et soi durant un tour du monde | Mes appréhensions

Je suis une aventurière ! Mais qu’est-ce que l’aventure ?

Mon état d’esprit à J – 8

Le départ pour le tour du monde

Le bilan à J + 7

Comment gérer les coups de blues en voyage ?

Un tour du monde en rime pas avec « vacances »

Comment ne pas prendre (trop) de poids durant un tour du monde en famille ?


Famille et voyage


Pourquoi voyager en famille autour du monde ? | Nos motivations

Quel est l'âge idéal des enfants pour faire un tour du monde en famille | Notre choix

Le couple et soi durant un tour du monde | Mes appréhensions


Récits de voyage


Le départ pour le tour du monde

Le bilan du Chili

Salta, Argentine

Nord-ouest argentin

Bilan de la Bolivie

Bilan de notre séjour au Pérou

Bilan de notre séjour en Equateur

Bilan de notre séjour en Colombie

Bilan de notre séjour au Panama

Cahuita, Costa Rica

Alajuela, Costa Rica

Turrialba et volcan Irazu, Costa Rica

Manuel Antonio et la côte pacifique, Costa Rica

Le volcan Poas – Costa Rica


Les p'tits routards


Le tour du monde de Léa et Zaja – Chapitre 1 (fiction écrite par Eylia)

Le tour du monde de Léa et Zaja – Chapitre 2

Le tour du monde de Léa et Zaja – Chapitre 3 (en Argentine)

Le tour du monde de Léa et Zaja – Chapitre 4 (en Bolivie)

Le tour du monde de Léa et Zaja – Chapitre 5 (au Pérou)

Le carnet de voyage d’Eylia

© 2023 par SUR LA ROUTE. Créé avec Wix.com

  • Facebook Vintage Stamp
  • Twitter Vintage Stamp
  • Instagram Vintage Stamp
Nous trouver
Nous suivre