• Léo

Partie 4 - Road-trip dans le grand Ouest américain (Valley of Fire, Zyon NP, Bryce Canyon)

Mis à jour : 27 avr. 2019

Dans le cadre de notre road-trip en famille dans le grand Ouest américain, nous quittons Las Vegas sans aucun regret ! Retour à la nature, au désert, à l’authentique. Au programme des prochains jours : certains des grands parcs du Nevada (Valley of Fire) et de l’Utah (Zion NP, Bryce Canyon), avant de commencer notre découverte de l’Arizona (Page, Lake Powell).


Valley of Fire

Jour 12 : Valley of Fire (18 mars)


Comme à notre habitude, nous décidons de couper la route en marquant une halte dans un parc ou un site d’intérêt. Aujourd’hui, nous découvrirons la Valley of Fire, que je ne connaissais pas.


Avant de quitter Sin City, nous faisons un crochet par le Flamingo, où l’on peut voir quelques flamants roses. Cela n’a rien d’exceptionnel pour des enfants qui en ont approché des centaines dans le Sud Lipez (Bolivie). Toutefois, Auden et Eylia y tenaient. Sachant que Las Vegas ne leur a pas apporté grand-chose, nous souhaitions leur faire ce petit cadeau, malgré notre furieuse envie de quitter la ville au plus vite !



Une heure plus tard, nous saluons la Stratosphère non sans soulagement, et nous renouons avec le sable, la pierre, la poussière, avec les petites villes fantôme, avec les grandes villes sans âme, avec le néant. Nous arrivons à la Valley of Fire en moins d’une heure.


Le parc est un parc d’état. Par conséquent, le pass American the Beautiful ne fonctionne pas. Toutefois, le prix de l’entrée est tout à fait abordable. Le tarif est de dix dollars par voiture. Il est certain que l’on est loin des prix du Costa Rica. Voyager aux Etats-Unis n’est pas donné, mais honnêtement, ce n’est pas le coût des activités qui alourdit le budget.


Un kilomètre après l’entrée du parc, nous bifurquons sur la gauche. Une petite piste serpente le long des structures rocheuses. Nous choisissons cet endroit pour pique-niquer. Il fait beau, la température est idéale, nous sommes au calme. C’est parfait !


De retour sur la route principale, nous prenons de nouveau sur la gauche en direction du White Doam. Nous marquons un arrêt au Rainbow Overlook, puis au parking du Fire Wave trail. La balade est assez courte et vaut le détour. Toutefois, marcher trois kilomètres, avec de jeunes enfants, en milieu de journée, en plein désert, n’est pas la chose la plus intelligente que nous ayons faite ! Entre la petite rando du Yosemite, dans la neige, à – 10° C, sans équipement, et la marche dans le désert alors que le soleil est au zénith, je n’en voudrais pas aux enfants s’ils nous dénoncent aux services sociaux en rentrant en France !



La récompense est au rendez-vous. La Fire wave est superbe. Les ondulations de la roche, les teintes rosées et les arbres en arrière-plan valaient bien que l’on risque une petite insolation !


La route qui mène à Saint George (Utah) est, vous l’aurez deviné, désespérément lassante. En un peu moins de deux heures, nous atteignons notre destination et découvrons un motel à l’image de tous les autres, quoique plus bas de gamme.

L’ambiance n’est pas des plus agréables. On a le sentiment que des familles vivent ici à l’année. Plusieurs enfants prennent les couloirs et leurs chambres pour terrain de jeux, sans rappel à l’ordre des parents et sans contrainte horaire. Auden peste contre eux toute la soirée, les accusant de l’empêcher de dormir. Il n’a pas tort. Toutefois, ses traditionnels bonds de super-héros qu’il se plaît à expérimenter chaque fin de journée, n’ont pas dû enchanter les voisins de chambrée de nos motels précédents. C’est un peu l’hôpital qui se moque de la charité !


Valley of Fire State Park : 10 dollars par voiture. Le pass American the Beautiful ne fonctionne pas.

Hébergement à Saint George : Economy Inn and Suites, 40 euros pour une nuit, une chambre, deux lits doubles, sanitaires privatifs, un micro-ondes, un réfrigérateur, wifi, petit-déjeuner compris.


Jour 13 : Zion national Park et route pour Bryce Canyon (19 mars)



Je ne connais pas le Zion National Park et suis assez curieuse de le découvrir. Malheureusement, cette étape restera un échec… D’une part, le monde fou nous empêche de circuler correctement et de pouvoir nous arrêter aux quelques miradors annoncés. D’autre part, nous n’avons pas compris qu’en nous garant à l’entrée du parc, nous pouvions profiter d’un système de navettes gratuites qui conduisent aux points de vue stratégiques de la Scenic Drive. Pensant que le transport était payant, nous avons passé notre chemin. Par conséquent, nous n’avons pas vu grand-chose.



Nous ne nous laissons pas abattre et cherchons un endroit sympa pour pique-niquer. Aujourd’hui, ce sera sur le bord d’une route, au pied d’un petit bouquet d’arbres. Je commence le premier jour de mon jeûne hydrique annuel. Après une semaine de descente alimentaire, j’entame mes trois jours sans alimentation. Pour le moment, les sandwiches des enfants ne me mettent pas l’eau à la bouche. Je verrai bien si le fait d’être en voyage complique les choses ou si c’est au contraire bien plus facile que dans un quotidien rythmé.


La route qui mène au Bryce Canyon n’est plus celle de la Death Valley ou du Sud du Nevada. La végétation reprend ses droits, les villages retrouvent un semblant de vie et la neige réapparaît. Aux abords du Red Canyon, les tons rouges s’ajoutent au tableau et se marient harmonieusement avec les couleurs hivernales. Je ne regrette vraiment pas de refaire ce périple en cette saison.



Nous arrivons à Tropic vers 14 h, c’est-à-dire en avance pour le check-in. Par conséquent, nous nous baladons dans cette petite ville perdue au milieu de nulle-part, mais qui ne manque pas de charme.


Zion NP : gratuit avec le pass « America the Beautiful » (80 dollars par voiture).

Hébergement à Tropic : Americas best value Inn Bryce Canyon : 56 euros pour une nuit, une chambre, deux lits doubles, sanitaires privatifs, micro-ondes, réfrigérateur, wifi, petit-déjeuner compris, en plein centre.


Jour 14 : Bryce Canyon et Kanab (20 mars)


Vingt kilomètres séparent Tropic de l’entrée du parc national de Bryce Canyon. Situé dans le Sud-Ouest de l’Utah, ce site est célèbre pour ses hoodoos rouge-orangé, des formations géologiques autrement appelées « cheminées de fée », nées de l’érosion.


Une nouvelle fois, la neige habille les lieux, mais nous limite dans nos déplacements. Le froid est saisissant, d’autant que seul le Rim trail est ouvert. Ce chemin fait le tour de l’amphithéâtre et le surplombe. Le vent nous glace et nous nous contentons de marcher depuis le Sunrise point jusqu’au Sunset point. La balade fait un peu moins de deux kilomètres aller-retour.


Vue depuis le Sunset Point

Retour glacial vers le Sunrise Point

Nous poursuivons notre découverte du site par le Lower Inspiration Point et le Bryce Canyon Point. Ces deux derniers miradors offrent une magnifique vue panoramique sur l’amphithéâtre. Si l’on devait se contenter d’un arrêt, je conseillerais l’un d’entre eux.



Les températures extrêmes nous invitent à reprendre la route pour trouver un endroit plus approprié pour pique-niquer. Nous roulons jusqu’à Kanab, où il est prévu que nous passions la nuit. Encore une fois, l’horaire du check-in nous contraint à errer dans la ville, sans pouvoir nous abriter. Momo et les enfants pique-niquent dans un square, tandis que je me réchauffe dans la voiture, jeûne oblige.


La journée se termine, comme toutes les autres, par une séance d’école, de petits jeux et le C’est pas sorcier rituel.


Bryce Canyon NP : gratuit avec le pass « America the Beautiful » (80 dollars par voiture).

Hébergement à Kanab : Red Rock Country Inn, 50 euros la nuit, une chambre, deux lits doubles, sanitaires privatifs, un micro-ondes, un réfrigérateur, wifi, en plein centre.


Jour 15 : Page et le lac Powell (21 mars)


Aujourd’hui, le trajet jusqu’à Page est plus court. Les premières gouttes commencent à tomber et nous nous arrêtons rapidement à trois points de vue : le Lone Rock, le Wahweap Overlook et le barrage du Glen Canyon. Le Navajo viewpoint est fermé pour cause de travaux. L’hiver, saison creuse, est sûrement l’occasion de donner un coup de jeune aux infrastructures.


Lone Rock

Wahweap Overlook

Nous poursuivons la route vers le Horseshoe Bend. Ce point de vue permet de contempler un des méandres du Colorado, formant à cet endroit précis un superbe fer à cheval. Manque de bol, le parking est en travaux et les lieux sont inaccessibles aux particuliers. Nous devons nous garer quelques kilomètres plus loin et prendre une navette qui conduit sur le site. Après quelques minutes de trajet, il faut encore marcher un kilomètre jusqu’au mirador. Dans notre petit malheur, la chance est avec nous et le soleil fait une courte apparition. Les couleurs de la rivière sont sublimées et nous pouvons apprécier le panorama.



Nous arrivons assez tôt au motel. Les enfants jouent tranquillement tandis que Momo part faire un footing. De mon côté, après trois jours de jeûne, je décide de rompre le processus le soir-même. J’ai atteint les 72 h nécessaires pour entamer le nettoyage de l’organisme et je ne souhaite pas poursuivre davantage. Le froid ne me facilite pas la tâche. Toutefois, le jeûne a fait son oeuvre : perte de poids, bien-être gastrique, peau plus saine, etc. Une semaine de reprise alimentaire m’attend. Quel bonheur de se nourrir à nouveau, en appréciant la juste saveur des aliments ! C’est le meilleur moment du jeûne !


Demain, nous partons pour Monument Valley, le point le plus éloigné de notre road-trip, mais le plus majestueux.


Navette pour le Horseshoe Bend : 5 dollars par personne (même pour les enfants!)

Hébergement à Page : Roadaway Inn, 45 euros pour une nuit, une chambre, deux lits doubles, sanitaires privatifs, réfrigérateur, micro-ondes, wifi, petit-déjeuner compris.



See U :)


Si cet article vous a plu, likez, commentez, partagez ! Suivez-nous sur Instagram !


Nos vidéos

Notre itinéraire en cartes

Nos récits de voyage


Vous pouvez lire également :


Faire un tour du monde en famille | La décision

Organiser un tour du monde en mode routard | Les étapes que nous avons suivies

Le départ pour le tour du monde

Le bilan à J + 7

Bilan de notre organisation après quatre mois de voyage en famille

Comment gérer les coups de blues en voyage ?

Un tour du monde en rime pas avec « vacances »

Comment ne pas prendre (trop) de poids durant un tour du monde en famille ?

Pourquoi voyager en famille autour du monde ? | Nos motivations

Finalement, voyager, ça sert à quoi ?

Notre tour du monde en famille en 10 listes !

Voyager en famille en Amérique latine en mode routard

Organiser un road-trip en famille dans le grand Ouest américain

Le carnet de voyage d’Eylia

© 2023 par SUR LA ROUTE. Créé avec Wix.com

  • Facebook Vintage Stamp
  • Twitter Vintage Stamp
  • Instagram Vintage Stamp
Nous trouver
Nous suivre