Alajuela – Costa Rica (8-11,13,16-18,20-21 janvier)


Le point fort de notre séjour au Costa Rica est notre passage chez des amis costariciens de Momo, qui vivent à Alajuela, dans la banlieue de la capitale. Cela nous permettra de vivre une vie locale, de nous reposer dans un cadre très agréable et de profiter des conseils de Laura et Sebas pour vadrouiller dans les alentours.


Après quatre mois de voyage en pur mode routard, cette pause est salutaire.

Je crains que nous n’ayons plus envie de reprendre la route !


Le condominio de Laura et Sebas

Récit de notre séjour à Alajuela


1) Le trajet Cahuita-Alajuela


Mardi 8 Janvier – Nous traversons une dernière fois les rues du joli village de

Cahuita (Costa Rica). Nous faisons nos adieux aux Caraïbes. Bien que l’on ne sache jamais ce que ce tour du monde nous réserve, il est vraisemblable que nous ne retournions plus sur la côte caribéenne.


Notre car est en retard. Momo et les enfants en profitent pour prendre leur petit-déjeuner. Quatre heures de route nous attendent, jusqu’à la capitale. Ce trajet est le dernier avant deux semaines. Une fois à Alajuela, nous vadrouillerons en voiture.


Nous arrivons à San José sur les coups de midi. Il nous faut rejoindre à pied le terminal où nous trouverons le bus pour Alajuela. Sur le chemin, nous croisons un taxi. Paresseux, nous le questionnons sur ses tarifs et nous montons dans son véhicule. Nous sommes tellement impatients d’arriver chez Laura ! En bus, à cette heure de la journée, la circulation risquait d’être dense. Nous aurions probablement mis près de deux heures pour parcourir seulement quelques kilomètres...


2) Nos hôtes


Laura est une amie de Momo qui a passé un an en Bretagne, en 2002-2003. Momo est déjà venu au Costa Rica passer quelques semaines en 2008. Laura lui avait fait découvrir une bonne partie du pays. C’est pourquoi Momo a moins d’attentes que nous.


Laura, et son mari, Sebastian, ont deux enfants : Alana, 3 ans et Matéo, 6 ans. Par conséquent, ce sont des compagnons de jeu parfaits pour Auden et Eylia. En ce moment, ce sont les vacances d’été au Costa Rica. Les enfants ne reprennent l’école que début février.


N'oublions pas les autres habitants du lotissement : les tantes, les oncles, la mère de Laura, les cousins, Carlo (le chat), Alaska et Chuy (les chiens) et un iguane qui se balade dans le jardin.


3) La maison de Laura et Sebastian


Momo m’avait expliqué dans quel cadre Laura et Sebastian vivaient. Je m’y étais préparée. Pourtant, lorsque le taxi nous dépose devant le portail, je peine à réaliser où nous mettons les pieds. Je m’explique.


Nos hôtes vivent dans ce que l’on appelle un condominio. Il s’agit d’un quartier fermé, dans lequel vivent plusieurs dizaines de personnes. La grand-mère de Laura possédait un terrain sur lequel elle a proposé à ses enfants, puis à leurs enfants, de venir construire une maison. Ainsi, la famille de Laura est-elle rassemblée dans une sorte de lotissement, entouré de murs et surveillé par un garde, jour et nuit.


Le « quartier » est superbe. Tout n’est que verdure et maisons d’architecte, arbres fruitiers et fleurs exotiques. Un jardinier entretient le lotissement. Il y a même un terrain de tennis ! Les terrains ne sont pas clos. Par conséquent, chacun peut se rendre sur la propriété de l’autre, comme s’il était chez lui (y compris les animaux de compagnie!). Les habitants vont même plus loin, et rentrent chez les uns ou les autres comme dans leur propre maison ! C’est un mélange entre Friends et Desperate Housewives !


La maison de Laura et Sebas est magnifique. Tout est bien pensé. C’est également le paradis du jouet. Eylia et Auden n’en ont jamais vu autant. Je pense qu’ils ne partiront plus jamais d’ici ! Cerise sur le gâteau : les parents de Laura, qui vivent juste à côté, ont une super piscine ! Que demander de plus ?



Laura et Sebastian ont une femme de ménage à temps plein. Elle reste toute la journée et s’occupe parfois des enfants. Je ne suis pas habituée à cela. J’étais assez perturbée au début, ne sachant pas trouver ma place, voulant faire les choses à sa place. Je m’y suis faite. C’est très courant ici. Nora vient du Nicaragua. Mère célibataire, elle travaille au Costa Rica pour subvenir aux besoins de son fils unique, resté au pays.


4) Notre quotidien à Alajuela


Nos premiers jours ont été placés sous le signe du farniente. Nous n'avons fait que dormir, manger, aller à la piscine, faire un peu de sport, lire, écrire, faire l’école, jouer, discuter et nous détendre ! Le matin, nous avions le droit à un jus de citron doux du jardin. Nous n’avons pas mis le nez hors du lotissement, sauf pour aller faire des courses au supermarché. La belle vie !


Afin de ne pas tourner en rond, nous avons entrecoupé notre séjour à Alajuela de courts séjours à droite à gauche : autour de Turrialba, pour aller voir le volcan Irazu ; près de Bejuco, pour nous rendre au parc Manuel Antonio ; au volcan Poas.


Avant de partir au Poas, nous sommes allés au Zoo Ave. Il s’agit d’une refuge animalier situé à seulement cinq kilomètres de la maison de Laura.


Les animaux viennent des quatre coins du pays, sont soignés, puis relâchés. Certains n'étaient pas malades ou mal en point. En revanche, ils vivaient dans des conditions qui ne respectaient pas leur intégrité. Un pigeon du refuge servait anciennement à transporter de la drogue jusque dans les murs de la prison d'Alajuela !


On peut trouver qu’il est dommage de se rendre dans ce type d'établissement, alors que nous sommes dans un pays qui est le paradis des animaux ! Certes. Toutefois, d’une part, le refuge est à deux pas, d’autre part, cela nous permet de pouvoir observer de près certains animaux que nous n’avons vus que de loin, ou de découvrir des animaux sauvages impossibles à approcher en milieu naturel.


Nous avons vu plusieurs félins, dont un puma, des aras, des paresseux, des caïmans, un boa constrictor, un tapir, de nombreux singes et oiseaux.



Le soir, juste avant de partir pour San Juan, dans les environs du volcan Poas, nous avons dégusté des langoustes grillées au barbecue, au bord de la piscine. Classe, non ?




Notre séjour de rêve à Alajuela, et dans ses environs, est terminé. Il nous faut reprendre la route. Nous craignions ne jamais avoir envie de repartir. En définitive, l’appel du voyage est plus fort. Nous sommes mûrs pour porter à nouveau notre sac à dos, chausser nos baskets et remonter dans le car. Ce passage au Costa Rica est arrivé à point nommé et nous a requinqués. Il a plus que jamais soudé notre famille.


C’est reparti pour une nouvelle page de notre tour du monde !


Nouvelle étape : le Nicaragua.


Nous repasserons à Alajuela pour prendre notre avion pour Mexico, le 1er février.


Et les enfants?


Les enfants ont été heureux comme tout à Alajuela. En même temps, comment ne pas l’être ?! Auden a eu un copain de jeu durant plus de dix jours. Eylia a profité des chiens (Alaska et Chuy) et du chat du quartier (Carlo) qui entraient et sortaient dans la maison, à leur gré. J'ai appris par la suite qu'il y a avait également des tarentules dans le jardin. Gloups...


Auden et Eylia ont beaucoup joué avec Mateo et Alana. Le rapprochement s'est surtout fait sur la fin, après notre retour du Nicaragua.


Les enfants ont énormément progressé en natation. Eylia fait des longueurs dans le grand bassin, sans avoir peur. Elle commence à s’entraîner à nager plus longtemps sous l’eau et à plonger. Auden a quitté ses brassards et nage sous l’eau dans le petit bain. Il s’essaie aussi à la nage dans le grand bain, avec une simple frite.



Laura a trouvé un nouveau fan club ! Les enfants l’ont adorée. Je crois qu’ils étaient heureux de trouver un nouveau repère adulte. Le fait qu’elle parle un peu français les rassurait aussi.


Eylia a aimé observer le quotidien d’une famille costaricienne. Elle relevait les différences qui l’étonnaient. Elle a pris la résolution, lorsque nous serons rentrés en France, d’adopter le petit-déjeuner salé, constitué d’oeufs, de fromage, de fruits, de riz et de haricots noirs. En revanche, elle était assez intriguée par le fait que le côté « repas, à table, en famille », ne soit pas une institution ici. Nous avons tous été admiratifs des forts liens d'affection qui existent entre tous les membres du condominio. Ils se côtoient en permanence.


Les enfants ont évidemment adoré le refuge animalier de Zoo Ave.


Trucs et astuces du voyageur


Eau : potable ! Enfin !


Quel budget?


Il est difficile de donner un budget. Premièrement, nous n’avons pas payé le logement. Deuxièmement, nous ne nous sommes pas déplacés en transports en commun. Laura et Sebas nous conduisaient où nous les souhaitions. Ensuite, il n’est pas rare que nous ayons partagé les frais des courses alimentaires. Enfin, nous n’avons pas fait d’activités.


Toutefois, je peux donner une indication sur le plan de la nourriture. Nous étions à environ 28 euros de moyenne par jour. Par ailleurs, le car Cahuita-San Jose nous a coûté 30 euros et le taxi depuis le terminal de bus jusqu’à Alajuela 17 euros.


Les entrées au Zoo Ave nous ont coûté 34 euros. Les enfants paient.


Hasta pronto !


Si cet article vous a plu, likez, commentez, partagez ! Suivez-nous sur Instagram !


Nos vidéos

Notre itinéraire en cartes


Vous pouvez lire également :


Organiser un tour du monde en famille


Quel(s) moyen(s) de transport pour un voyage en famille autour du monde ?

Quel pays choisir pour faire un tour du monde avec ses enfants ?

Quels bagages pour un tour du monde en famille ? | Notre organisation

Quels vaccins pour un tour du monde en famille ? | Notre choix

Quel budget pour un tour du monde en famille ? | Notre budget prévisionnel

Comment "faire l'école" durant un tour du monde en famille | 5 options possibles

L'école durant notre tour du monde en mode routard | Mon plan de bataille !

Quels jeux emporter pour un tour du monde en mode routard avec ses enfants ? | Mes 5 choix

La trousse à pharmacie de notre tour du monde en famille

Le contenu des bagages de notre famille en voyage autour du monde | La liste définitive

Organiser un tour du monde en mode routard | Les étapes que nous avons suivies

Le bilan à J + 7

Bilan de notre organisation après quatre mois de voyage en famille


Réflexion autour du voyage


Faire un tour du monde en famille | La décision

Êtes-vous prêt pour faire un tour du monde en famille ? | Le questionnaire

Pourquoi voyager ? Et si le voyage pouvait donner un sens à la vie ?

Quel est le bilan carbone d'un tour du monde en famille ? | Notre calcul

Ma liste bleue | Les 11 choses qui me font rêver lorsque je pense à notre tour du monde

Ma liste noire | Les 11 choses que je redoute lorsque je pense à notre tour du monde

Ma liste rouge | Les 11 choses que j'essaierai de ne pas faire durant notre tour du monde

Le couple et soi durant un tour du monde | Mes appréhensions

Je suis une aventurière ! Mais qu’est-ce que l’aventure ?

Mon état d’esprit à J – 8

Le départ pour le tour du monde

Le bilan à J + 7

Comment gérer les coups de blues en voyage ?

Un tour du monde en rime pas avec « vacances »

Comment ne pas prendre (trop) de poids durant un tour du monde en famille ?


Famille et voyage


Pourquoi voyager en famille autour du monde ? | Nos motivations

Quel est l'âge idéal des enfants pour faire un tour du monde en famille | Notre choix

Le couple et soi durant un tour du monde | Mes appréhensions


Récits de voyage


Le départ pour le tour du monde

Le bilan du Chili

Salta, Argentine

Nord-ouest argentin

Bilan de la Bolivie

Bilan de notre séjour au Pérou

Bilan de notre séjour en Equateur

Bilan de notre séjour en Colombie

Bilan de notre séjour au Panama

Cahuita – Costa Rica


Les p'tits routards


Le tour du monde de Léa et Zaja – Chapitre 1 (fiction écrite par Eylia)

Le tour du monde de Léa et Zaja – Chapitre 2

Le tour du monde de Léa et Zaja – Chapitre 3 (en Argentine)

Le tour du monde de Léa et Zaja – Chapitre 4 (en Bolivie)

Le tour du monde de Léa et Zaja – Chapitre 5 (au Pérou)

Le carnet de voyage d’Eylia


POSTS RÉCENTS :
PAR TAGS :
Pas encore de mots-clés.
Nous suivre

© 2023 par SUR LA ROUTE. Créé avec Wix.com

  • Facebook Vintage Stamp
  • Twitter Vintage Stamp
  • Instagram Vintage Stamp
Nous trouver