LE TOUR DU MONDE DE LÉA ET ZAJA


Chapitre 5 – Léa et Zaja au Pérou


Une fois arrivés, les amis se demandèrent où ils étaient. Lola regarda autour d’elle et vit une pancarte sur laquelle était écrit « Lima ». Lola dit : « C’est la capitale du Pérou ! On va commencer par se balader et ensuite, on ira camper en dehors de la ville. »



En chemin, ils croisèrent un petit magasin de bord de mer. Zaja proposa d’acheter un maillot de bain pour chacun, afin qu’ils soient équipés pour aller ensuite à Mancora, au nord du Pérou. Quand ils sortirent, il pleuvait. Lola dit : « Vite, achetons nos provisions pour manger et trouvons rapidement notre campement. »


Ils trouvèrent un très joli endroit : il y avait de l’herbe, de la végétation et aucun campeur. C’était parfait ! Léa se transforma en licorne et Zaja en guépard. Les filles préparèrent le dîner et Zaja alla chercher des feuilles pour faire les matelas.


Le lendemain matin, ils se levèrent de bonne heure, pour aller faire du surf sous leur forme humaine. Ils prirent leur petit-déjeuner sur le sable, au bord de la mer, à Miraflores. Quand ils eurent fini, ils se séchèrent et retournèrent au camp, pour se réchauffer. Zaja dit : « Au lieu de gâcher de l’argent en allant au marché, pourquoi n’irai-je pas chasser ? Pendant ce temps, vous finissez les provisions pour préparer un bon repas. »



En allant chasser sous sa forme animale, Zaja trouva un joli perroquet vert. « Une de ses plumes est d’une couleur est étonnante », se dit-il. Affamé, il lui sauta dessus et l’attrapa. Il retourna au camp et apporta l’oiseau. Une fois cuit, ils le dégustèrent. Léa sentit aussitôt quelque chose de dur sous sa dent. Elle retira le morceau de sa bouche, et en le regardant, elle dit : « Oh ! C’est le morceau de pierre précieuse ! »


Le déjeuner avait été tellement mouvementé que chacun avait envie de faire une sieste. Pendant le temps de repos, il se passa quelque chose d’étrange. Une personne venait de passer devant le campement et les remarqua. Elle décida d’inspecter les tentes. Elle ne savait pas que des gens y dormait. Elle entra dans celle des filles. Dans l’autre tente, Zaja, sous sa forme humaine, ne dormait que d’un œil. La pierre précieuse se trouvait dans la tente de Léa et Lola. Le visiteur vit quelque chose scintiller. Les filles n’entendirent rien. Le jeune homme s’empara du bijou. En partant, il marcha sur une branche. Zaja sortit aussitôt et essaya de le rattraper, mais le temps de se transformer en guépard, le voleur lui échappa et partit en voiture. Zaja eut le temps de relever le numéro de la plaque d’immatriculation.


Zaja comprit tout de suite que le jeune homme avait volé quelque chose. Il entra dans la tente des filles. Il avait bien raison, le diamant avait disparu. Zaja décida de se rendre au poste de police pour savoir à qui appartenait la voiture et pouvoir ainsi retrouver le voleur. Aussitôt dit, aussitôt fait. Le chef de police dit que le jeune homme habitait Mancora.


Zaja retourna au camp. Les trois amis rangèrent tout et prirent le bus pour aller à Mancora. À l’arrivée, il faisait déjà nuit. Ils allèrent à l’hôtel et s’installèrent. Après une bonne nuit de sommeil, ils inspectèrent la ville. En allant à la boulangerie, Léa tomba sur la voiture du voleur. Elle décida de le suivre, sans intervenir. En effet, elle avait peur de ne pas réussir à se bagarrer avec le jeune homme. Elle ne pouvait pas non plus utiliser ses pouvoirs. C’était trop risqué.



Comme les routes de Mancora étaient en sable, le voleur ne pouvait pas rouler très vite. La voiture finit par se garer. Le jeune homme sortit. Léa en profita pour inspecter le véhicule. Un des sièges arrière bougea. Sur le dossier, se trouvait un bouton. « Chouette, c’est le bouton pour se rendre dans un autre pays !», se dit-elle. C’était une information intéressante, mais l’important était pour le moment de retrouver la pierre précieuse.


Elle retourna à l’hôtel pour expliquer toute l’histoire à ses amis. Ils décidèrent de passer à l’action dès la nuit suivante, en s’introduisant chez le voleur. « Espérons qu’il dorme », pensa Zaja. Les trois amis étaient bien agités. À minuit, la lune brillait dans le ciel. Ils prirent une lampe. Ils se postèrent devant la maison. Une lueur faible passait à travers la grille du jardin. « On dirait que quelqu’un enterre quelque chose », dit Léa. Ils entendirent le jeune homme marmonner : « Heureusement que j’avais ma voiture pour échapper à ces individus. Sinon, je n’aurais pas pu garder cette pierre précieuse. » Cette nuit, je vais bien dormir, pensa-t-il. Le petit groupe dut se mordre les lèvres pour ne pas exploser de joie.


Quand le jeune homme partit se coucher, les trois amis entrèrent et déterrèrent le diamant. Zaja voulut se venger. Il trouva un caillou coloré et le posa dans le trou, à la place de la pierre précieuse.


Ils se dirigèrent tout de suite dans la voiture du voleur et actionnèrent le bouton magique.


En route pour l’Equateur!


Lire également :


Le tour du monde de Léa et Zaja – Chapitre 1 (fiction écrite par Eylia)

Le tour du monde de Léa et Zaja – Chapitre 2 (au Chili)

Le tour du monde de Léa et Zaja – Chapitre 3 (en Argentine)

Le tour du monde de Léa et Zaja – Chapitre 4 (en Bolivie)


Le carnet de voyage d’Eylia

POSTS RÉCENTS :
PAR TAGS :
Pas encore de mots-clés.
Nous suivre

© 2023 par SUR LA ROUTE. Créé avec Wix.com

  • Facebook Vintage Stamp
  • Twitter Vintage Stamp
  • Instagram Vintage Stamp
Nous trouver