Quels bagages pour un tour du monde en famille sac au dos ? | Notre organisation


La vie, en général, demande un minimum d'organisation. Nous sommes tous d'accord là-dessus. Du moins, je l'espère pour vous ! Voyager, c'est encore autre chose. Entre un week-end à Étretat et 10 mois 1/2 autour du monde, il y a quelques petites nuances ! Entre une semaine en club all inclusive à Arcachon et un séjour itinérant, sac au dos, en Ouzbékistan, là encore la différence est certes ténue mais notable. Et entre un voyage seul ou en couple, et un périple avec deux enfants en bas âges, vous l'aurez compris... il y a toujours pire (avec des triplés nourrissons, un chien, tout en ayant une jambe cassée), mais c'est tout de même sport.

Sur le plan des préparatifs, de l’organisation pure, bassement matérielle d’un tour du monde, quatre points doivent être réglés lorsque l'on se lance dans ce type d'aventure : celle de la paperasse (comme toujours !), le budget (là encore, comme toujours !), la santé (et oui, nous ne sommes pas invincibles, même à l'autre bout du monde !), et le matériel (et ça, c'est hard !). Arrêtons-nous sur ce dernier aspect. Pour un tour du monde en famille en mode routard, quels types de sacs choisir ? Quel volume ? Et pour les enfants ? Entrons dans le détail...




Valises ou sacs à dos ?


En ce qui nous concerne, cette question ne nous a même pas traversé l’esprit. Je joue toutefois le jeu en essayant ici de dresser une liste des avantages et des inconvénients de chacun de ces types de bagages.

La valise a plusieurs avantages :

  • permet de transporter davantage de matériel, puisque le poids est moins déterminant ;

  • est assez pratique, notamment avec les systèmes à quatre roulettes ;

  • offre une plus grande visibilité sur le contenu des bagages, une fois ouverte ;

  • est plus solide ;

  • peut être fermée avec un cadenas.


Toutefois, en mode routard, la valise présente de trop gros inconvénients par rapport au sac à dos :

  • ne laisse pas les deux mains libres ;

  • doit être portée à chaque obstacle ;

  • ne peut pas être traînée sur tous les type de terrains, or dans ce types de voyages, il n’est pas impossible de devoir se déplacer dans la boue, sur de la terre, etc ;

  • rend impossible un déplacement à pied sur plusieurs km, notamment si l’on veut randonner d’un point A à un point B avec l’ensemble de ses bagages ;

  • pèse déjà lourd à vide.


Le sac à dos valise est un intermédiaire à envisager. Il est adapté aux routards, tout en possédant les avantages de la valise. Il est toutefois plus lourd à vide.

En conclusion, si le voyage est très calibré, très organisé, avec peu d’étapes, peu de transports en commun, alors la valise peut être un choix intéressant. Dans notre cas, nous souhaitions être libres de nos mouvements, quitte à rogner sur la quantité de matériel, afin de ne pas être trop chargés. Nous avons opté pour le bon vieux sac à dos de base du routard.


Quel type de sac à dos ?


Je ne vais pas entrer dans un comparatif de toutes les marques. D’autres sites le font très bien. Les critères à prendre en compte : le poids à vide, le volume, le confort, l’organisation, la couleur, la résistance et le prix. Nous possédions déjà deux sacs à dos de randonnée. Nous avons choisi de les conserver, bien qu’ils aient déjà bien vécu ! Ils nous conviennent assez bien, et il sera toujours possible de les changer en cours de route.


Nous avons deux sacs Décathlon, assez robustes et confortables. Ils possèdent des sangles de réglage, en fonction de la taille. Ce n’est pas forcément un signe de qualité. En effet, un bon sac doit théoriquement être parfaitement adapté au gabarit de la personne, et notamment des femmes. Dans les magasins spécialisés, vous pouvez trouver un sac qui correspond parfaitement à votre morphologie. Toutefois, le prix n’est pas le même ! Tout dépend de vos critères.


Il est souvent conseillé de choisir un sac de couleur claire, afin de ne pas attirer l’œil de personnes mal intentionnées. De plus, c’est moins salissant.


Un sac avec de multiples poches intérieures est très pratique. Les sangles de compression permettent de réduire l’encombrement des poches latérales, si nécessaire. Il est important de pouvoir ouvrir son sac aussi bien par le bas que par le haut, afin de ne pas avoir à tout déballer pour trouver quelque chose qui est au fond du sac. La plupart des sacs de rando ont une grande poche en dessous, qui permet de pouvoir isoler des vêtements ou du matériel. Enfin, il est intéressant d’avoir une protection contre la pluie intégrée au sac.


En dehors du sac principal, mieux vaut penser à emporter un petit sac de 10 ou 20 litres (par personne), qui servira de sac de cabine durant les vols en avion, et de sac de journée. Pour les papiers et l’argent, une pochette ventrale, très mince, qui se place sous les vêtements, est bien utile.



Quel volume de bagage ? Le casse-tête !


Partir en week-end à Etretat, ça invite déjà certain(e)s à se poser des questions existentielles : "Est-ce qu'il va pleuvoir ou non ? Oui. Bon, donc je prends mon ciré jaune ou mon k-way gris ?", "Est-ce que j'emporte mon slim noir ou plutôt une jupe ?", "Et si on se baigne... ? Et si, finalement, il fait beau... ? Et si je tombe malade ? Et si on va au restau ? Bon, allez, je prends tout". Pour d'autres, ce sera un short, un jean, une polaire, une brosse à dents et une paire de tongs, quelle que soit la situation. Ça, c'est Momo. Plus chanceux que moi, un voyage autour du monde pour quasi une année, ne lui fera ni chaud, ni froid, sur le plan matériel.


Pour moi qui suis habituée à emporter ma maison pour aller simplement faire un pique-nique au parc du bout de ma rue, ça relève de l'impossible. Pourtant, pas le choix. Et à cela, il faut ajouter la présence de nos deux jolies têtes blondes... que l'on aime par dessus tout... mais qui ne porteront pas leurs bagages ! Charmants petits anges... ! Or, ils ne vivent pas nus. Et non. On l'a pourtant envisagé, mais on a pensé que ça ne passerait pas à la douane. Ni au backpacker d'ailleurs. Ni dans le bus. Bref, non.


Par conséquent, nous voilà contraints de faire rentrer toute notre vie dans deux sacs à dos de 60 litres. Ou plutôt un de 60 + 10 et un de 50 + 10 (Vive l'inégalité des sexes). Pour illustrer ce que signifie 50 litres, ça veut dire qu'en gros, tu prends un vêtement de chaque sorte et le plus strict nécessaire : un pantalon de rando qui fait short et pantalon en un (quelle ingéniosité !), un t-shirt à manches courtes, un à manches longues, une polaire, une cape de pluie, un pyj, deux paires de chaussettes, deux culottes, un chapeau, un bonnet, un maillot de bain, des lunettes de soleil, une paire de sandales, une paire de basket, un duvet, deux trois trucs pour se laver (On ne sait jamais.), deux trois trucs pour se soigner, un ordi pour les parents (faut bien qu'on vous raconte notre vie !), du matos photo, et voilou ! Autant dire que l'on ne risque pas de travailler notre pouvoir de séduction... ou au contraire, si. Ça peut être un défi de taille dans ces circonstances !


En règle générale, on dit qu’il ne faut pas porter plus de 15 à 20 % de son poids (pour un adulte). Nous avons fait un essai il y a quelques jours. Et, miracle, tout passe ! Nous n’avons pas encore tout le matériel, mais on a pris des substituts pour simuler le poids de ce que nous emporterons. Quel soulagement ! Je craignais d’avoir encore laissé mes travers prendre le dessus. Bilan des courses : 10 kilos de bagages pour moi, avec un petit peu de place encore dans le sac. Pour Momo, ce sera guère plus. Il m’en prendra peut-être un peu ;)


Il est important de penser à ne pas utiliser tout l’espace du sac à dos de randonnée. En effet, nous aurons forcément des choses en plus à transporter, que l’on n’a pas le jour du départ : un pique-nique, de la nourriture (pour les petits dej, les goûters), des souvenirs, etc. D’un autre côté, il est fort probable que nous nous délestions de certains vêtements ou objets au fur et à mesure du trajet. Les souvenirs seront assez régulièrement renvoyés en France, ainsi que certains vêtements qui ne nous serons plus utiles (les manteaux chauds pour l’hiver austral en Amérique du Sud seront de trop en Amérique centrale).


Et pour les enfants ?


Il ne s’agit pas de faire de nos enfants des haltérophiles, de transformer leurs colonnes vertébrales en grand 8 et de les entendre geindre pendant des heures parce que « c’est trop lourd ! ». Pour un enfant, il vaut mieux partir sur un volume de bagages égal à 10 % du poids. Pour nos enfants de 7 et 4 ans, nous leur avons acheté de petits sacs de 10 litres.


Ils ne transporteront que ce qui sera nécessaire au déroulement de la journée : gourde, doudou (et encore, j’aurais peur qu’ils le perdent...), gilet, K-way, lunettes de soleil, casquette, mouchoirs. Nous souhaitons simplement qu’ils ne nous encombrent pas de leurs affaires du jour, surtout que l’on sait très bien comment ça se passe : « Maman, j’ai chaud, je peux enlever mon gilet ? ». Dix minutes plus tard : « Maman, j’ai froid, je peux remettre mon gilet ? ». Dix minutes plus tard : « Papa, j’ai soif. Et puis, j’ai chaud. Mais je veux quand même mettre mon K-way, il est trop beau ! ». Et l’autre qui se la ramène : « Maman, Eylia elle a mis son K-way, je veux mettre le mien aussi ! Et j’ai mal aux yeux, je veux mes lunettes ! ». Bref, ils géreront ce bazar-là !


Pour tout le reste, nous nous en chargerons. Je pense que nous fonctionnerons ainsi : Momo aura ses affaires, le matériel informatique et photo, les vêtements des enfants ; je porterai mes affaires, la trousse de secours, la trousse de toilette, les jeux et affaires d’école.




Nous avons commencé à dresser une liste de ce que nous emporterons. Je vous la communiquerai juste avant le départ, une fois les bagages définitifs bouclés.


Pour l’heure, je suis soulagée de me dire que ce casse-tête des bagages est solutionné !


Si cet article vous a plu, commentez, partagez et cliquez sur le cœur !


À lire également :


POSTS RÉCENTS :
PAR TAGS :
Pas encore de mots-clés.
Nous suivre

© 2023 par SUR LA ROUTE. Créé avec Wix.com

  • Facebook Vintage Stamp
  • Twitter Vintage Stamp
  • Instagram Vintage Stamp
Nous trouver