Turrialba et le volcan Irazu – Costa Rica (11-12 janvier)


Durant notre séjour à Alajuela, nous avons fait une petite escapade à l’Est de la capitale costaricienne, dans la région du volcan Irazu.


Le Costa Rica, comme tous ces pays situés sur la ceinture de feu du Pacifique, est un pays volcanique. Nous avions vu de nombreux volcans en Equateur. Toutefois, l’intérêt du volcan Irazu est que l’on peut voir son cratère de très près.


En route pour notre premier petit road-trip du Costa-Rica.


Volcan Irazu

Récit de nos deux jours dans les environs du volcan Irazu


1) La location de voiture


Nous nous étions mis dans l’idée que le Costa Rica serait le pays de la détente. L’idée était de prendre notre temps, de ne pas courir et de monter de gamme en termes de confort. Notre logement à Alajuela nous a déjà bien mis dans le bain d’un luxe temporaire ! Autre changement : le déplacement en voiture, et non plus en transports en commun ou en taxi. Cela nous fera le plus grand bien.


Vendredi 11 janvier – Nous sentons la paresse nous gagner. Nous sommes tellement bien chez Laura et Sebastian. À quoi bon courir encore après des visites et des visites. Savourons notre séjour, simplement, en restant « à la maison », en poursuivant notre petite vie tranquille que nous avions commencée.


Une autre partie de notre conscience nous invite à nous secouer le popotin et à partir à la découverte du pays. C’est bien beau de se reposer, mais lorsque nous quitterons le Costa Rica, nous regretterons forcément de n’avoir rien fait. Je le sais. C’est certain. Je crains aussi que les enfants ne finissent par se lasser de rester constamment au même endroit. Mine de rien, cela fait quatre mois que nous ne nous sommes jamais posés plus de cinq jours. De plus, rares ont été les moments de désœuvrement durant ce début de tour du monde. Nous n’y sommes guère habitués et nous avons vite la bougeotte.


Nous prenons notre courage à deux mains et préparons nos affaires. Pendant ce temps, Sebastian téléphone aux agences de location. Proposition : 360 dollars pour trois jours. Hors de question ! C’est seulement moitié moins que les tarifs que nous avions repérés pour une location de voiture pour trois semaines aux Etats-Unis ! En outre, nous ne souhaitons nous engager que pour deux jours, tout au plus. Or, le loueur n’accepte pas. Super. Ça commence bien. Si ça continue, nous allons suivre notre premier instinct et rester à Alajuela !


Nous décidons d’abandonner la réservation par téléphone et de nous rendre directement sur place. Sebastian nous conduit à l’aéroport. Là, Momo part en quête d’un loueur de voiture. Après quelques négociations, il revient avec une belle proposition : 96 dollars pour deux jours. Parfait. On signe !


Un mini-bus passe nous prendre et nous conduit jusqu’à l’agence d’Economy rent, située à quelques kilomètres de là. Notre carrosse est une Hunday blanche.


2) Le Monumento nacional Gayabo


Nous peinons à sortir de la région de San José. Le trafic y est toujours dense. Une fois sur des routes plus dégagées, nous faisons le point. Le temps est nuageux. Il ne serait peut-être pas pertinent de nous rendre maintenant aux volcans. Nous risquerions de ne rien voir. Nous changeons nos plans et décidons d’aller visiter le Monumento national Gayabo, situé à environ 85 kilomètres. Il renferme les vestiges précolombiens les plus importants du pays.


Pour s’y rendre, nous traversons la campagne costaricienne. Elle est superbe. Elle me rappelle les campagnes équatorienne ou colombienne : de jolies petites collines vertes, des paysages de bocage, des bananiers, de jolies fleurs, etc. Les villages, s’ils ne sont pas aussi jolis qu’en Colombie, sont bien plus agréables à traverser qu’en Equateur. Les maisons sont colorées, souvent dans des tons pastels.



Le site du Monumento nacional Gayabo me rappelle les sites de Nouvelle-Zélande : tout est calme, propre, parfaitement pensé, de façon à ce que le touriste s’y sente bien et que la nature ne soit pas trahie. À l’entrée du site, quelques tables de pique-nique et des sanitaires se fondent dans le décor. Une fois sur les lieux, de courts sentiers confortables serpentent dans une forêt qui abrite des paresseux, des oiseaux, des reptiles et d’autres bébêtes locales. Toutefois, nous n’en avons vu aucune.


Après seulement quelques centaines de mètres de marche dans la forêt, nous arrivons aux ruines. Celles-ci témoignent de la présence d’une population qui y aurait vécu entre le premier millénaire avant J.C. et le premier après J.C. Le site archéologique abrite des tumulus, des portions de voies pavées, des pétroglyphes, des tombaux et un système hydrique assez développé pour l’époque.



Il est certain qu’il ne faut pas s’attendre à trouver des vestiges aussi bien préservés que ceux de la vallée sacrée de Cuzco ! Toutefois, cela fait du bien de retrouver un peu d’Histoire dans ce monde de nature !


3) Turrialba


En sortant du site, il n’est que 13 h. Nous nous mettons en quête d’un hôtel. Nous repérons une auberge avec cuisine à Turrialba. C’est parfait. Cette ville de 25 000 habitants est entourée de collines. On ne s’y sent pas à l’étroit. L’auberge est très agréable. Notre chambre donne sur une terrasse qui surplombe un coquet petit jardin. Celui-ci bénéficie de l’ombre d’un avocatier et se trouve juste à côté d’une propriété où un aimable perroquet nous fait la causette toute la fin de journée !



4) Le volcan Irazu


Le volcan Irazu est actif. Sa dernière éruption remonte à 1963. Il a causé des ravages dans la région.


Depuis Turrialba, il nous faut rouler une quarantaine de kilomètres pour atteindre le cratère du volcan. La route est toujours aussi agréable que la veille. En revanche, la météo n’est pas au rendez-vous. Nous craignons d’avoir fait tout ce chemin pour rien. En plus, Eylia ne supporte guère les virages. Ça sent la journée foireuse !



Les nuages s’épaississent à mesure que nous gagnons en altitude… Nous ne verrons rien. C’est certain. Toutefois, au point où nous en sommes, autant continuer.


En arrivant à l’entrée du site, nous dépassons les nuages et, là, surprise : le soleil illumine les environs !



Momo ne comptait pas venir avec nous et nous attendre ici. Il a déjà vu le volcan dix ans auparavant. Au vu des tarifs pratiqués au Costa Rica, mieux vaut ne pas payer une entrée supplémentaire. La femme de la caisse demande à Momo de descendre de la voiture. Il n’a pas le droit d’entrer avec nous dans le parc. Il doit nous attendre là. Toutefois, les remords la gagnent. Elle a pitié de nous et se refuse à arracher un père à sa famille ! Elle nous autorise à rester ensemble. Résultat : Momo entre gratuitement sur le site !


Nous fonçons au mirador, de peur que les nuages montent et masquent le site. Quelques centaines de mètres plus loin, je déchante. Les nuages recouvrent l’intégralité du volcan. Je prends tout de même quelques photos. Ce tapis blanc sur la forêt a un certain charme.



Je marche encore un peu et rejoins un groupe de personnes amassées près d’une barrière. Que regardent-elles ? Quelle idiote ! C’est le volcan ! Je l’imaginais de l’autre côté. La faute à Maps.me…



Le panorama est magnifique. Seul le cratère dépasse de la couverture nuageuse. Au fond de celui-ci, on peut percevoir une petite piscine d’eau d’un beau bleu intense. Toutefois, celle-ci ne dissimule pas les parois du cratère.


Nous quittons le mirador afin de nous rendre au plus près de la cavité. C’est impressionnant. Le sol est recouvert de cendres. C’est la première fois que je suis aussi proche du cratère d’un volcan actif.


Et les enfants?


Le fait de voyager en voiture a énormément détendu toute la famille. Les enfants peuvent dormir plus facilement, jouer ensemble, crier sans que l’on ait peur de déranger le voisin. Nous pouvons discuter tranquillement avec Momo. Dans le car, nous n’étions jamais assis à côté. Afin d’éviter une catastrophe nucléaire, il valait mieux ne pas laisser Auden et Eylia côte à côte ! Dans la voiture, c’est différent, j’ignore pourquoi, ils s’entendent mieux !


Il faut être honnête, la visite du site archéologique ne les a pas transcendés ! En revanche, ils ont été impressionnés par le cratère. Quand je dis « ils », il s’agit surtout d’Eylia ! Auden est moins facilement impressionnable sur le moment. C’est souvent a posteriori que l’on se rend compte qu’un événement ou une visite du tour du monde l’ont marqués. Il arrive fréquemment, qu’au cours d’une conversation, il fasse état d’une anecdote, dont nous pensions qu’il n’avait aucun souvenir. Il se souvient même de détails que nous avions totalement oubliés ! C’est assez rassurant. Cela signifie que, malgré les apparences, il enregistre beaucoup de choses et restera marqué par ce voyage.


C'est la première fois que nous voyons un cratère aussi bien dessiné. Je sais que ça les marquera.


Trucs et astuces du voyageur


  • Eau : potable

  • Embouteillages : comme dans toute région capitale, les embouteillages sont quotidiens, essentiellement aux heures de pointe. On peut mettre deux heures pour aller d’Alajuela jusqu’au centre de San José.


Quel budget pour deux jours aux alentours de Turrialba ?


Taux de change : 1 euro = 688 colones


Hébergement

Hostal Casa de Lis : 57 euros, 1 nuit, 1 lit double et 1 lit simple, sanitaires privatifs, cuisine commune, auberge sympa, wifi, en plein centre.


Nourriture

Supermarché : 41 euros


Transports

Location de voiture : chez Economy rent, 90 euros pour 2 jours.

Essence : 19 euros

Taxi du loueur jusqu’à chez Laura : 6 euros


Activités

Monument nacional Gayabo : 17 euros

Volcan Irazu : 19 euros (1 adulte et 1 enfant. Auden ne paie pas).


Hasta pronto !


Si cet article vous a plu, likez, commentez, partagez ! Suivez-nous sur Instagram !

Nos vidéos

Notre itinéraire en cartes


Vous pouvez lire également :


Organiser un tour du monde en famille


Quel(s) moyen(s) de transport pour un voyage en famille autour du monde ?

Quel pays choisir pour faire un tour du monde avec ses enfants ?

Quels bagages pour un tour du monde en famille ? | Notre organisation

Quels vaccins pour un tour du monde en famille ? | Notre choix

Quel budget pour un tour du monde en famille ? | Notre budget prévisionnel

Comment "faire l'école" durant un tour du monde en famille | 5 options possibles

L'école durant notre tour du monde en mode routard | Mon plan de bataille !

Quels jeux emporter pour un tour du monde en mode routard avec ses enfants ? | Mes 5 choix

La trousse à pharmacie de notre tour du monde en famille

Le contenu des bagages de notre famille en voyage autour du monde | La liste définitive

Organiser un tour du monde en mode routard | Les étapes que nous avons suivies

Le bilan à J + 7

Bilan de notre organisation après quatre mois de voyage en famille


Réflexion autour du voyage


Faire un tour du monde en famille | La décision

Êtes-vous prêt pour faire un tour du monde en famille ? | Le questionnaire

Pourquoi voyager ? Et si le voyage pouvait donner un sens à la vie ?

Quel est le bilan carbone d'un tour du monde en famille ? | Notre calcul

Ma liste bleue | Les 11 choses qui me font rêver lorsque je pense à notre tour du monde

Ma liste noire | Les 11 choses que je redoute lorsque je pense à notre tour du monde

Ma liste rouge | Les 11 choses que j'essaierai de ne pas faire durant notre tour du monde

Le couple et soi durant un tour du monde | Mes appréhensions

Je suis une aventurière ! Mais qu’est-ce que l’aventure ?

Mon état d’esprit à J – 8

Le départ pour le tour du monde

Le bilan à J + 7

Comment gérer les coups de blues en voyage ?

Un tour du monde en rime pas avec « vacances »

Comment ne pas prendre (trop) de poids durant un tour du monde en famille ?


Famille et voyage


Pourquoi voyager en famille autour du monde ? | Nos motivations

Quel est l'âge idéal des enfants pour faire un tour du monde en famille | Notre choix

Le couple et soi durant un tour du monde | Mes appréhensions


Récits de voyage


Le départ pour le tour du monde

Le bilan du Chili

Salta, Argentine

Nord-ouest argentin

Bilan de la Bolivie

Bilan de notre séjour au Pérou

Bilan de notre séjour en Equateur

Bilan de notre séjour en Colombie

Bilan de notre séjour au Panama

Cahuita, Costa Rica

Alajuela, Costa Rica


Les p'tits routards


Le tour du monde de Léa et Zaja – Chapitre 1 (fiction écrite par Eylia)

Le tour du monde de Léa et Zaja – Chapitre 2

Le tour du monde de Léa et Zaja – Chapitre 3 (en Argentine)

Le tour du monde de Léa et Zaja – Chapitre 4 (en Bolivie)

Le tour du monde de Léa et Zaja – Chapitre 5 (au Pérou)

Le carnet de voyage d’Eylia

POSTS RÉCENTS :
PAR TAGS :
Pas encore de mots-clés.
Nous suivre

© 2023 par SUR LA ROUTE. Créé avec Wix.com

  • Facebook Vintage Stamp
  • Twitter Vintage Stamp
  • Instagram Vintage Stamp
Nous trouver